Faisons court

09 mars 2018

absence excuses

Désolé, un surcroît de travail, un moral au plus bas une envie de me cacher sous ma couette et de ne plus voir personne.

Je reviendrai vous voir plus tard, quand cela ira mieux ! Sorry

Posté par faisons court à 22:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]

fête des femmes

Je constate que Jacques doit faire sa petite dépression en n'écrivant plus alors j'emprunte son ordi !

Je suis une femme, j'ai trente cinq ans une fille de 8 ans un travail et malgré cela je souffre toutes les quatre semaines !

Chaque mois, une douleur liée à mon statut de femme me saisit et me broie le ventre

Chaque mois, cette souffrance aigüe  me cloue dans la détresse

Chaque mois, être femme me donne envie de crier et je pleure sur le sort ou le destin

Chaque mois, chaque mois, depuis tant de temps maintenant, la même chose lancinante et pérenne

Chaque mois, depuis la nuit des temps et pour combien de temps encore ?

Chaque mois je regarde ma feuille de paie et je jette un oeil sur mon voisin de bureau qui gagne quatre cents euros de plus que moi alors qu'il est rentré dans la société trois ans après moi, au même poste que le mien, qu'il me semble bien moins compétent, je crois.. non je suis sûre, et je me demande pourquoi. Pourquoi ?

Pourquoi tant de différences ? Parce que j'ai une fille et que je me suis arrêtée six mois ? Parce que, peut être, j'aurai un deuxième enfant perturbant certainement sans le vouloir l'organisation de mon employeur ?

Non, non

_QUB9662

parce que je suis une femme tout simplement ! C'est bête non ? 

 

Posté par faisons court à 21:52 - Commentaires [8] - Permalien [#]

11 janvier 2018

c'est pas juste

Le dernier rapport de l'observatoire national interministériel de la sécurité routière nous en apprend de belles !

67% des permis retirés le sont à des hommes alors que les infractions signalées représentent 64% pour les hommes et seulement 36% pour les femmes.

Je reste encore calme... Mais tout juste .. Je sens l'exagération et les mauvaises interprétations féminines

Les hommes rouleraient 10% de plus que les femmes selon ce rapport et ce n'est pas marqué dans les statistiques mais il est donc évident, selon moi, qu'ils sont plus sujets à se faire contrôler  que les femmes et à commettre plus d'erreurs compte tenu du kilométrage...

C'est mon avis 

Les femmes ne représentent que 40% des infractions relevées et donc 60% pour les hommes !

J'en passe pour ne pas vous ennuyer plus avec ces chiffres et vous en tirerez les conclusions qui semblent s'imposer sur la dangerosité de chacun et chacune. Mais je ne peux m'empécher en tant qu'homme simple d'y réfléchir et j'en ai tiré cette conclusion :

Les gendarmes restent des bonhommes et lorsqu'ils arrêtent une voiture conduite par une femme, ils sont enclins à beaucoup plus de tolérance envers elle que si c'était un homme où ils brandiraient sans état d'âme leur fichu carnet ! Egalement, les femmes savent alors se transformer en femme séduisante voire même fatale (petit regard féminin, gestes gracieux etc etc.. voire une larme ou deux si nécessaire pour le plus brutal des machos en uniforme) et cela suffit souvent pour émouvoir le plus agressif des policiers et amadouer le bonhomme tombé sous le charme d'un sourire ; elles repartent alors sans contravention, sourire aux lèvres, sûres de leur charme et de leur pouvoir de séduction ! Et elles le racontent le soir à leurs conjoints qui riront avec elles du bon tour joué aux forces de l'ordre !

femmes blondes

C'est pas juste, moi chuis un mec !

 

Posté par faisons court à 17:31 - Commentaires [14] - Permalien [#]

28 décembre 2017

sdf bien froids svp

Non mais là on croit rêver ! Pour qui se prennent ils donc ces pauvres types ?

Moi, je paye un loyer de 3250 euros par mois pour me taper tous les matins en sortant de chez moi des colonies de sdf affalés sur les grilles d'air chaud du métro, rue de Meaux à Paris ! Non, non vous êtes bien réveillés, c'est la stricte vérité ! Chaque matin depuis le début du mauvais temps ils sont là à se chauffer la panse alors que moi, à peine franchi mon portail d'immeuble, j'ai déjà froid malgré mon manteau de laine mon écharpe burberry et mon Borsalino (un cadeau de ma maîtresse mais chut).

Je préfèrerais encore qu'ils viennent me demander un euro à chaque feu rouge parisien car là, au moins, je peux les éviter d'un regard fuyant ou d'un geste de dédain et, dans ma voiture j'ai bien chaud ! Non mais, ils feraient mieux de chercher du boulot plutôt ! Feignants va !!

En plus les chiffres du chômage ont baissé d'environ 30000 personnes, donc ca va enfin mieux en France car l'Anpe fait son boulot et supprime les chômeurs de longue durée ! J'ai regardé aussi les chiffres de ceux qui meurent de froid ou de faim cela ne fait que quelques centaines mais ce n'est rien par rapport à ce qui se passe au Yemen ou Somalie, des pays en asie ou amérique du sud ou Afrique, je m'en fiche. C'est pas eux qui vont me payer mon loyer et les frais de ma pétition pour recouvrir les grilles chauffantes de ma rue et virer les Sdf ! Non mais !

Mais on a gaaaaagnééééé, la mairie a recouvert les grilles cette semaine par une belle architecture métallique, les Sdf ne nous casseront plus les pieds en nous imposant leur vue ! Ce soir resto avec ma nana ou ma maîtresse pour féter ça !!

grille5

 la France, par l'intermédiaire de la mairie socialiste pourtant a fait son devoir, je suis fier de mon pays ! Ce soir je suspends un drapeau français sur mon balcon avec peut être deux lettres suppémentaires pour bien marquer les esprits de notre courage à nous les vrais patriotes !

Posté par faisons court à 17:48 - Commentaires [19] - Permalien [#]

19 décembre 2017

brocante de Noël

Voilà, nous y arrivons ! C'est l'époque des fêtes où nous allons chacun souhaiter à des milliers de personnes nos meilleurs voeux et une excellente nouvelle année. 

Cette année encore, je vais devoir présenter mes voeux à toutes ces personnes que je connais très bien, peu ou prou, certains que j'aime, d'autres moins, une petite dizaine (20, 30 ?) que je trouve insupportable et la grande majorité qui ne sont que des gens qui passent sans me laisser aucun souvenir tangible.

Mais, même aux plus insignifiants, je souhaiterai, avec un sourire entôleur enjôleur, tout le bien du monde car cela ne se fait pas de dire avec énervement "ah non toi la poufiasse tu te pousses de mon chemin et toi le pignouf d'à côté, vas t'acheter un cerveau" . 

Par contre le petit chouïa m'agace à l'issue des fêtes car comme tous les ans je vais me retrouver avec deux trois ou quatre cadeaux plus ou moins insignifiants de personnes à qui j'aurais aussi offert les mêmes avatars, genre l'assiette décorée bien colorée, une bougie rouge odorante au parfum indissociable de l'odeur persistante des toilettes, une poubelle de table heureusement vide et, j'ai même eu droit il y a quelques années à une agrafeuse, sans agrafe d'ailleurs, choix décidé m'avait-elle dit devant mon air surpris, à la suite d'un propos de ma fille qui aurait confié à cette gentille  femme (si si elle est gentille) que j'aimais l'ordre et cela l'a poussé à m'offrir cet objet parfaitement inattendu.

agrafeuse

Je me débarrasse en janvier de ces cadeaux selon la taille de mes sacs poubelles et mon fils me l'a reproché car sur le "bon coin" il paraît que cela se vend??? Ah bon ? Ca ? Ca se vend ?

Et là je suis vraiment de mauvaise foi parce que j'ai offert presque les mêmes et fait mon choix ironique à chaque fois en riant de bon coeur !

Ca va être leur fête !

 

Posté par faisons court à 19:53 - Commentaires [9] - Permalien [#]

16 décembre 2017

un piège à filles

Je suis désespéré, je n'ai plus de succès auprès des femmes, je suis battu par plus séduisant que moi et même Jacques Dutronc qui le chantait dans les années d'avant doit être bien amer.

je reprends les paroles de sa chanson :

"j'ai un piège à filles, j'ai un piège tabouu

un joujou extra qui fait Kim jong huuuuu

Les filles en tombent à mes g'noux"

Il y a une autre race de playboy aujourd'hui, c'est évident et je n'en fais plus pas partie Pfff.....

kimjong

Je vais chercher un cactus cela va peut être mieux marcher ?

Posté par faisons court à 18:36 - Commentaires [8] - Permalien [#]

06 décembre 2017

Quel malheur

Oh non, ne me dites pas que "c'est pas vrai" !!

Johnny, notre Johnny national et belge est mort ! Je pleure, je le craignais depuis si longtemps. J'avais si peur de cette nouvelle cruelle qui me met le moral à la hauteur de la plante des pieds... C'est vous dire combien je suis au plus bas.

La terrible nouvelle est tombée.alors que je roulais en voiture. Là le choc ! Ma souffrance est aigûe et presque insupportable ! Comme c'est dur (ben si, pourquoi vous rigolez?) Et il semble se passer ce que je craignais et redoutais depuis quelques annéees

Non seulement je souffre mais je vous apporte ici la preuve de ma détresse : Toute la journée, Ils n'ont pas cessé de me casser les pieds (et je suis poli) à la radio (même sur NRJ) en rediffusant des centaines des milliers de tubes de notre rocker ô combien sonore, alors que je n'y suis pour rien moi, ce n'est pas de ma faute s'il ne chantera plus en direct et puis je m'en fiche en plus ! Et pourtant c'est moi qui zappe comme un fou sur mon autoradio pour ne plus l'entendre et toutes les fréquences repassent ses tuyaux tubes et à part radio-vatican, peut être, tout le monde y va de ces diffusions et re et re et rediffusions. J'imagine à la télé ce soir les mines contrites des célébrités et le défilé des admirateurs versant la petite larme de circonstance. Je ne l'aimais pas trop mais là ils abusent ! trop c'est trop ! Si lui repose en paix, mois je vis dans le vacarme ! Pas sympa johnny, pas sympa !

johnny-hallyday-669123-jpg_459602_660x281

 

Posté par faisons court à 17:40 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

06 novembre 2017

le champ emballé

Moi et ma petite fille - La Rochelle en août -

Moi : Mathilde, regarde le champ, ils l'ont mis en ballot ! Dès qu'ils auront mis en ballots le champ à côté de la maison, il faudra que tu me le dises et on ira le photographier.

ballot

Mathilde : D'accord Papy, j'irai le voir tous les jours et je te dirai !

Trois jours plus tard elle accourt dans la maison : Papy papy ça y est ça y est ils ont emballé le champ.

Et moi je ris de la pureté des mots

Le français serait une langue plus facile si on la laissait aux enfants, parfois.

Posté par faisons court à 20:44 - Commentaires [14] - Permalien [#]

30 octobre 2017

ah le pervers

Pour reprendre une discussion que j'ai eue avec deux de mes amies blogueuses où nous parlions du bon et du moins bon sur les sites dédiés aux violences faites aux femmes ...

N'y aurait il pas un peu d'éxagération dans cette campagne contre les atteintes à caractère sexuel ? 

Je me demande.... je me demande

22894045_1340464262731507_8657647393021434505_n (1)

Posté par faisons court à 12:58 - Commentaires [8] - Permalien [#]

28 octobre 2017

un rien qui fait tout

Je venais d'enménager dans mon nouveau logement. Un appartement dans une maison-manoir au fond des bois, une adresse impossible à trouver car les seuls résidents locaux sont des chevaux, des fées parfois, un peu de sorcières aussi et beaucoup de lutins. Une maison en pain d'épices une maison introuvable, une maison cachée. Dès que j'ai fini d'aménager ce petit appartement, j'ai invité ma fille mon gendre et ma petite fille. Je voulais leur montrer l'endroit où je vivais, et j'étais content de mon petit logement et un petit peu fier aussi parce qu'on est toujours fier du peu que l'on a.

Ma petite fille est blonde aux yeux clairs,couleurs de la douceur, elle a huit ans. Un soir quelques semaines plus tôt, en passant chez eux et dans le calme de sa chambre, je lui ai donné un billet de dix euros, un petit billet plié en quatre qu'elle a reçu dans sa chambre pour sa tirelire, ses économies son petit bonheur. Rien de plus. Enfin pour moi. Pour elle, je l'ai appris dans ce qui suit, un geste important de son papy pour des raisons que seul un enfant peut imaginer ou comprendre.

Elle est donc arrivée chez moi ce jour là et s'est jetée dans mes bras grands ouverts, elle s'est serrée contre moi, tout content, puis elle s'est écriée "papy j'ai un cadeau pour toi" et elle a courru sur le canapé et pris devant ses parents souriants son sac dans lequel il y avait une nappe de chez baboo qu'elle venait d'acheter une heure avant, avec ses économies (mon billet de dix euros du mois précédent) et elle me l'a tendue avec 30 centimes d'euros qu'elle tenait dans sa main bien serrée, sur la nappe très jolie, le prix baboo encore noté : 9.70 euros.

Je lui ai dit que c'était trop, et elle a eu cette phrase merveilleuse : Mais papy ça m'a fait tellement plaisir quand tu m'as donné le billet qu'il fallait que je te le rende pour que toi aussi tu sois content, hein tu es content papy ?

mzthilde

 

Je vacille encore 

Posté par faisons court à 20:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]