Vous vous souvenez de fuck-you-shima  (en japonais fukushima ?) .

Moins de deux jours après le rapport accablant sur les sites nucléaires français mettant le doigt d'infrastructures où la sécurité serait soi-disant déplorable, ces gueux de Greenpeace, par un groupuscule armé ignominieusement de lâches banderolles publicitaires à leur nom (bonjour la pub) et de feux d'artifices au nom du fabricant sûrement complice, soit huit personnes formant commando, ont osé bravé notre sécurité nationale et pénéter sans autorisation administrative sur notre centrale à nous les bons français. Infraction, infraction, infraction !

Ils ont franchi deux barrières (dites infranchissables) mais se sont arrêtés à dix mètres de la piscine de combustible où ils ont fait éclater de minables pétards dont l'utilisation est interdite en dehors du 14 juillet. Encore une infraction...

Ils ont eu deux chances, la première était de ne pas être armé, comme le terroriste débile de base, d'une arme anti-char pouvant permettre de perforer 1 mètre de béton armé soit plus que l'épaisseur de la "piscine" formant la réserve des déchets nucléaires dont nous savons parfaitement la nocivité depuis "l'incident" fuck-you-shima et la seconde était d'avoir des banderolles à leur sigle qui leur ont évité une pluie de projectiles de 9 mm car notre gendarmerie nationale a patiemment attendu 8 minutes règlementaires et a donc bien réfléchi avant d'intervenir sur les lieux même de l'agression terroriste, dans un mérite fort louable d'éviter un bain de sang et/ou une bavure dite policière dont la presse anti gouvernementale aurait fait les gros titres et les choux gras ! 

Chance encore qu'avec leur banderolle nominative greenpeace la gendarmerie n'ait pas ouvert le feu de suite et mitraillé les opportuns apprentis terroristes !

Moi, je vous le dis, responsable de la sécurité, j'aurais tiré sans sommation !  

Non mais c'est vrai, c'est moi qui pédale comme un con pour recharger mon portable dans les gares de France pour pallier, je présume, aux actions de gens comme ça qui nous font fermer des réacteurs sans cesse, provoquant  des carences en électricité et donc mon arthrose des jambes ! 

fuckushima