Je n'en reviens toujours pas ! Une garce voire une pute, m'accuse de lui avoir mis une main (laquelle hein ? la gauche ou la droite?) aux fesses à l'assemblée nationale ! Interrogé sur une chaîne de télévision, j'ai soutenu au journaliste ce matin en direct que d'une part, je ne sais pas qui est cette pétasse et d'autre part, que je ne me souviens pas de lui avoir mis la main aux fesses ; plus encore, mais je ne lui ai pas dit, je suis très difficile sur mes choix de fesses et de cibles et que si elle n'a pas (ou n'avait car les femmes changent si vite lol) un cul de 36 ou 38, il ne peut s'agir que d'un horrible mensonge ! (et puis même le cas échéant c'est flatteur pour elle (s), alors, qu'elle se taise)

Mais j'ai nié nié nié et nié ces accusations de pouffiasse ! (Elle va ma pourrir mon avenir politique cette conne). Adroitement, j'ai vite dévié sur mon épouse (taille 48, mais je m'en sers peu) qui supporte avec dignité l'accusation qui m'est faite (pfff elle m'a passé un tel savon) et je 'ai même répété à trois reprises cette affirmation pour que ce rédacteur enquêteur au sourire ironique stoppe ses réflexions accusatrices. Ensuite, je me suis excusé pour les femmes auxquelles j'ai manqué de respect dans ma vie (si cette phrase en calme quelques unes avant un vil tveett accusateur, ce sera toujours ça de gagné..), en expliquant à ce gueux de scribouillard qu'il y avait geste et geste. Par exemple l'autre nuit, avec deux putes copines, j'ai mis à chacune d'entre elles une bonne claque aux cul, et oui messsieurs dames, elles ont ri ! En fin de compte, je lui ai bien expliqué au "curé" qui me questionnait qu'il ne pouvait y avoir offense, et encore toute petite, que si la femme qui recevait ma très amicale tapette le prenait mal. C'est une simple question de réception, c'est tout !

Bref ce n'est pas le geste l'important c'est la façon dont elles le recoivent, .(note du scribe : un an de prison ferme pour agression sexuelle mais jamais appliqué) et comme cela doit être une mal baisée..Ca me retombe dessus ! Voilà ce que j'ai si bien expliqué, et j'espère que les Françaises et les français le comprennent bien, (entre hommes c'est plus facile, les femmes sont tellement compliquées) !

Et puis j'ai essayé de noyer un peu le poisson en lui expliquant que mes administrés doivent faire 70 kms pour aller à l'hôpital et que ce fait est beaucoup plus important qu'une simple tapette aux fesses mais j'ai bien l'impression que type aux doigts tachés d'encre avait le sourire bien facile et se fichait de mon hôpital !..

Alors je suis parti sans dire "au revoir ma couille" au ptit rédacteur. Eh bien oui , Je me méfie des réactions maintenant !

y'a plus de justice ! Bon je vais à l'assemblée !

homme2

 

Ce n'est pas ma vraie photo mais pour des raisons évidentes je n'ai pris qu'un sosie près éloigné